• Chapitre 4

    Le lendemain, le petit-déjeuner se passa dans un silence pesant. Kyuu le niait réellement et lui-même n'entama pas la conversation. Mais malgré son silence, Roku continuait de rester à ses côtés, pensant qu'il finirait bien par se rendre compte que ce chantage était stupide et recommencerait à échanger quelques paroles avec lui. Malheureusement, en sortant de la salle de classe à midi, Kyuu lui prouva que son entêtement était sans limite.
     
    - Si tu n'as pas besoin de moi, arrête de me suivre partout !

    Son ton était froid, mais il ne pouvait pas cacher que ça lui faisait mal de lui dire ça. C'était tellement évident qu'aucun des deux ne désirait cette situation et attendait que l'autre réagisse pour y mettre un terme. Sauf qu'aucun des deux ne voulait céder le premier. Kyuu ne se comportait comme ça que pour qu'il abandonne Takeshi, et il lui en voulait de faire un tel chantage. Il ne pouvait pas accepter ça, il devait garder sa conviction.

    - Très bien, répliqua-t-il donc en faisant demi-tour.

    Il lui était très difficile de ne pas se retourner alors qu'il s'éloignait. Kyuu le regardait-il encore ? Il n'avait pas envie de manger seul et espérait qu'il le retienne. Cependant, il tourna au coin du couloir sans être arrêté.
    Manger seul n'était vraiment pas agréable. Il s'était installé dehors, sous un arbre sur la pelouse, mais il avait l'impression que tous ceux qui passaient le jugeaient d’un regard moqueur. En tout cas, ça ne pouvait pas être pire que de manger seul à la cafétéria. Alors qu’il finissait de manger, il s’inquiéta de voir passer une partie du groupe d’élèves de l’autre classe qui s’en prenaient souvent à Kyuu et à lui. Malgré ses supplications silencieuses, le groupe le remarqua et, après quelques échanges de paroles et de sourires, ils se dirigèrent vers lui. Il s’agissait de quatre garçons, tous mieux battis que lui, et il les détestait de tout son cœur.

    - Qu’est-ce qu’il se passe ? Lança l’un d’entre eux lorsqu’ils arrivèrent sous l’arbre. Tu t’es disputé avec ton jumeau chéri ?

    - C’est lequel, en fait ? Demanda un autre.

    - On va vite le savoir.

    Akito, que Roku considérait comme le chef du groupe, s’assit à côté de lui, passant son bras autour de ses épaules. Le cadet était paralysé. Les seules fois où ils en venaient aux mains, c’était lorsque Kyuu s’énervait et les défendait. Mais Kyuu n’était pas là. Etait-ce une bonne chose, ou risquaient-ils d’en profiter pour aller plus loin ? Il n’osa rien dire, préférant attendre qu’ils se lassent et partent.

    - C’est le plus jeune ! S’esclaffa le chef, imité par ses camarades. L’autre aurait déjà réagit, n’est-ce pas ?

    - Qui a soif ? Demanda Morihiro, l’un d’entre eux, en s’emparant de sa boisson.

    Ils finirent rapidement son repas sous ses yeux, continuant à le railler, Akito le gardant bien sous son bras. Roku continuait d’espérer que Kyuu apparaisse et prenne sa défense, mais en vain. Il devait se trouver quelque part à l’intérieur de l’école, sans se douter de ce qu’il se passait.

    - On dirait qu’il va pleurer !

    - Alors, on fait moins son malin quand l’autre survolté n’est pas là, hein ?!

    - Qu’est-ce qu’il se passe, tu as perdu ta voix ?

    Ils ouvrirent le sac de Roku et le vidèrent sur la pelouse. D’autres élèves passèrent devant l’arbre, mais aucun n’intervint, semblant tous très absorbés par leurs conversations. Morihiro trouva sa paire de ciseaux et s’en empara.

    - Faisons-lui une nouvelle coupe, on les différenciera plus facilement !

    - Bonne idée !

    - Non !

    Roku tenta de se relever, mais Akito le retint.

    - Enfin il réagit !

    - Ca devient marrant !

    - Laissez-moi tranquille !! Hurla Roku, espérant que quelqu’un l’entende et intervienne.

    Akito lui tirait les cheveux pendant que Morihiro s’approchait, sous les rires des autres.

    - Qu’est-ce qu’il se passe ici ?

    Un professeur s’approchait et aussitôt, la paire de ciseaux disparut des regards, et Roku se retrouva libre de ses mouvements.

    - Rien de spécial, Monsieur, répondit Akito avec un petit sourire.

    - Allez jouer ailleurs.

    Le groupe de quatre, satisfait, s’éloigna en discutant tranquillement. Roku commença à ranger ses affaires dans son sac, sous le regard indifférent du professeur.

    - Tu sais, on ne s’en prendrait pas à toi si tu faisais quelques efforts…

    Le professeur le laissa sans un mot de plus, et Roku se retrouva à nouveau seul, abattu. Il avait terriblement honte de ce qu’il venait de se passer, il n’avait absolument rien pu faire pour se défendre. Il espérait que peu de monde l’avait vu, et surtout que jamais Takeshi ne l’apprenne. Par contre, il voulait au plus vite retrouver Kyuu, le réconfort de sa présence et sa protection. Sans doute devinerait-il très vite ce qu’il s’était passé, et qu’il regretterait de l’avoir laissé seul, et qu’il abandonnerait ce chantage stupide...
    Mais Kyuu l'évita et le nia tout le reste de la journée. Alors, lorsque le plus jeune rejoignit Takeshi pendant sa retenue, il était au bord des larmes.

    - Kyuu m'évite ! Il ne veut pas me parler tant que je vous verrai, expliqua-t-il, abattu. Il se sert de mon attachement pour lui pour me contrôler comme il veut, comme vous l’avez prédit !
    - C'est bien, que tu t'en rendes compte, disait calmement Takeshi. Ne te laisse pas faire, montre-lui que tu n'es pas son objet.
    - Mais si il restait borné ? Insista le plus jeune, désespéré.
    - Roku, si tu perds maintenant, tu lui confirmeras qu'il peut faire ce qu'il veut de toi. Prends un peu sur toi et attends qu'il se remette en question, c'est tout ce que je peux te dire. Je n'ai pas trop envie d'encore parler de ton frère pendant des heures.

    Cette remarque le toucha un peu. Il s'était déjà inquiété de trop parler de Kyuu. Comme il passait tout son temps auprès de lui, c'était normal qu'il occupait ses sujets de conversations. Cependant, c'était la première fois que Takeshi exprimait son agacement à ce sujet.

    - Désolé...

    Takeshi passa ses bras autour de son dos et l'attira contre lui, embrassant gentiment son front.

    - Ne t'excuse pas, je sais que ce n'est pas facile pour toi. Mais c'est toi qui m'intéresse, pas ton frère, tu comprends ? Il faut profiter des moments où on se voit.

    Roku hocha la tête, non sans être un peu déçu. Il aurait préféré continuer de parler de Kyuu, ce sujet lui pesant sur le cœur en ce moment, mais il ne voulait pas embêter Takeshi avec ses problèmes.

    - Qu'est-ce qu'on va faire aujourd'hui ? Demanda-t-il alors pour changer de sujet.
    - J'aimerais bien qu'on se pose dans un endroit calme, juste tous les deux. On n'est toujours sorti que dans des lieux publics pour l'instant, j'ai envie d'un peu plus d'intimité.
    - Je veux bien, mais où on pourrait aller ?
    - Si tes parents sont toujours en voyage d'affaire et ton frère en retenue, il n'y a personne chez toi n'est-ce pas ? C'est beaucoup plus près que chez moi.

    Le plus jeune hésita, sachant que Kyuu lui en voudrait de le laisser rentrer chez lui. Mais il n'en saurait rien. Il devait arrêter de toujours penser à son frère.

    - C'était juste une proposition. Si ça te met mal à l'aise...
    - Non. C'est une bonne idée, allons chez moi.

    Heureusement, comme leurs parents rentraient ce soir, les jumeaux avaient nettoyés et mis en ordre la maison la veille. Même si aucun des deux n'aimait vivre dans la saleté et qu'ils faisaient un effort pour vivre dans un endroit convenable, il était soulagé que Takeshi venait un jour où la maison était particulièrement propre.

    -Vous pouvez vous installer, dit Roku en désignant le divan. Vous voulez boire quelque chose ?
    -Arrête d'être si formel avec moi. Tu me fais me sentir vieux ! Plaisanta Takeshi en l’entraînant avec lui dans le divan.

    Bien qu'un peu gêné par cette proximité, Roku sourit et se laissa aller contre lui. Takeshi le câlinait de plus en plus, et c’était particulièrement agréable. C'est vraiment à contrecœur qu'il lui demanda de partir à l'heure de la fin de la retenue de Kyuu, mais il ne voulait surtout pas prendre le risque que son jumeau voie Takeshi dans son salon. Ce dernier comprit et, après un dernier baiser, laissa le cadet attendre le retour de son frère. Il pensait que comme Kyuu l'évitait, il n'aurait peut-être pas trop de mal à cacher le fait que Takeshi soit venu chez eux. Cependant, lorsque son jumeau rentra, il sembla étonné qu'il soit là avant lui et ça suffit pour qu'il s'intéresse à lui.

    - Tiens, t'es déjà plus avec ton Takeshi-chéri ?
    - Je croyais que tu ne me parlais plus ?
    - Je pensais que tu en profiterais maintenant pour rester avec lui plus longtemps, pourtant c'est la première fois que tu rentres avant moi. Alors j'espérais que tu avais compris et l'avait laissé tomber.

    Il allait se diriger vers la cuisine lorsqu'il hésita.

    - Je t'en veux beaucoup, mais je ne veux pas que tu sois blessé. Alors n'hésite pas à venir me voir si Takeshi se comporte mal avec toi.
    - C'est toi qui te comporte mal avec moi en ce moment, remarqua Roku, agacé.
    - Je m'en fous de ce que tu penses, je voulais que ce soit clair. Je veux aussi te dire de ne pas faire de bêtise juste pour m'affronter. Et si Takeshi ne veut pas attendre au moins un mois avant de coucher avec toi, c'est qu'il ne tient pas à toi.
    - C-comme si j'allais faire une chose pareille aussi vite !
    - Tu serais capable de le faire même si tu ne veux pas, juste pour ne pas le décevoir...
    - Non, je préférerais rompre que de me forcer. Je suis sûr qu'il comprendrait et attendrait.

    Semblant tout à coup beaucoup plus soulagé, Kyuu le laissa finalement. Il devait se dire que non, Takeshi ne comprendrait pas, et que leur relation se finirait aussitôt. Mais Roku n'y croyait pas une seule seconde. Déjà, Takeshi était très gentil, il ne le pousserait pas à faire quelque chose qu'il ne souhaiterait pas. Mais en plus, il n'avait même pas encore fait le moindre geste qui montrait qu'il voulait passer à l'acte, ils avaient du temps devant eux.
    Le téléphone se mit tout à coup à sonner et Kyuu, le plus près, alla décrocher. Roku l'écouta répondre aux questions de leur mère qui se demandait si tout allait bien, si ils avaient de bonnes notes, pourquoi il était en retenue...

    - Ils ne rentrent pas ce soir, annonça-t-il en raccrochant. Ils prolongent leur voyage d'une semaine.
    - Ah, d'accord.

    Cela n'avait rien de vraiment surprenant, ce n'était pas la première fois que leurs voyages se prolongeaient. Mais il était un peu déçu qu'elle n'ait pas au moins demandé à lui parler. Même si il n'avait pas grand chose de plus à dire que Kyuu ne l'avait fait, et qu’aucun des deux n’était très proche de leurs parents souvent absents, ça lui aurait plu de discuter un peu. Le fait de ne plus pouvoir discuter comme avant avec son jumeau le faisait se sentir seul, et ce malgré qu'il avait maintenant Takeshi.

    Chapitre 5 >>


  • Commentaires

    1
    Dimanche 5 Février à 21:58

    J'ai encore bien aimé ce chapitre^^
    Cela m'a quand même fait un peu de mal quand Roku se fait maltraiter par ses camarades... Et en plus, Kyuu qui n'arrive pas, je m'attendais pourtant à ce que ça le fasse bouger, mais finalement pas...
    Quoique. Il finit quand même par s'ouvrir un peu à la fin du chapitre. C'est bien, il n'est pas prêt à complètement lâcher son frère !

    Takeshi est toujours aussi mystérieux par contre. J'ai envie de lire la suite, ne fut-ce que pour en apprendre plus sur lui. Je ne sais pas, quelque chose me dit qu'il cache un truc... (ou alors, je suis un peu parano^^)
    C'est toujours aussi agréable à lire aussi. Ça reste fluide et bien raconté. (J'ai remarqué une erreur d'inattention par contre dans cette phrase: "Takahashi le câlinait de plus en plus, et c’était particulièrement agréable.", je pense que tu voulais dire "Takeshi". Du coup, ça m'a fait penser au chanteur virtuel^^')
    Sur ce, j'attends la suite^^

    2
    Koyuki
    Mardi 7 Février à 21:50

    Décidément, je ne sais toujours pas quoi penser de Takeshi. Il donne des bons conseils à Roku, il est patient, attentionné, aimant et tout mais... J'ai l'impression qu'il cache quelque chose et que cette petite pointe d'agacement le confirme. Il est trop parfait à mes yeux. Après, je me trompe peut-être complètement mais... Je ne peux toujours pas me prononcer sur le personnage au quatrième chapitre.

    Roku m'a fait de la peine quand il s'est retrouvé tout seul, son frère a été un peu dur. Et ce groupe qui voulait lui refaire sa coupe de cheveux... Le prof était un peu sec aussi mais j'espère que ça aidera Roku à repartir du bon pied !

    Les parents qui rallongent le voyage d'une semaine, ça permettra peut-être aux deux jumeaux de se comprendre, d'un côté comme de l'autre ?

    J'espère que Kyuu pourra aider son frère et laisser sa jalousie de côté, comme il le fait vers la fin du chapitre, c'est top !

    Je vais maintenant pouvoir attendre la suite héhé :D

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :