• Chapitre 6

    - C'est... C'est Roku... P-pourquoi...
    - Attends, ce n'est pas ce que tu crois. J'arrive tout de suite. Où es-tu ?
    - Devant le bureau...
    - Je vais prendre la voiture, je suis là dans cinq minutes. Ne bouge pas. S'il te plait, laisse-moi t'expliquer. D'accord ?
    - … Je reste ici.
    - Merci.
     
    Le plus jeune raccrocha et tendit le portable à l'homme qui le lui avait prêté. Les deux employés s'éloignèrent alors, parlant à voix basses et Roku se doutait qu'ils parlaient de lui. Mais il s'en foutait de ce qu'ils pouvaient penser. Une femme venait de prétendre être mariée avec son petit-ami. Et ce dernier ne niait pas, il voulait lui "expliquer". Roku s'assit sur le bord du trottoir, complètement chamboulé. Les pires scénarios se bousculaient dans sa tête mais il ne pouvait se résoudre à partir. Parce que malgré tout, Takeshi venait vers lui en ce moment, cela voulait dire qu'il tenait à lui et il se raccrocha à cette pensée. Son portable n'arrêtait pas de vibrer, Kyuu devant essayer de le joindre, mais il n'y faisait pas attention. Au bout d'un temps indéfinissable, une voiture s'arrêta à quelques pas de lui et il leva la tête. Takeshi coupa le moteur et pendant qu'il descendit de la voiture, Roku se releva.
     
    - Tu es marié, lâcha-t-il avant qu'il ne s'approche trop de lui.
     -Oui, avoua Takeshi sans détour.
     
    Roku ne comprenait pas comment Takeshi pouvait paraître aussi calme au vu de la situation. Blessé, il aurait voulu lui crier dessus sa douleur, peut-être même le frapper. Mais déstabilisé par son attitude aussi sereine que d’habitude et incapable de réfléchir, il se contenta de baisser la tête, retenant difficilement ses larmes.
     
    - Non, ne pleure pas, reprit le plus âgé de sa voix douce habituelle. C'est vrai que je suis marié, mais nous sommes en instance de divorce.
     
    Il prit le jeune garçon par les épaules et le força à le regarder. Roku eut du mal à ne pas baisser les yeux, pourtant, ce n’était pas lui qui devrait avoir quelque chose à se reprocher. Alors il tint bon et plongea son regard dans le sien. Il crut y déceler de l’agacement, mais en y faisant plus attention, il se rendit compte que cela se rapprochait plus de la tristesse. Le plus jeune, ne sachant plus que penser, ne le repoussa pas, écoutant ce qu’il avait à dire.
     
    - Tu te rappelles, de notre première rencontre ? Je t'avais dit que pour certaines raisons, je me retrouvais seul comme toi. C'était au divorce que je faisais allusion.

    Il allait divorcer ? Lentement, Roku prit conscience de ce que lui expliquait Takeshi. Il sentit une montée d’espoir le parcourir.

    -Vous… divorcez ? Mais alors, pourquoi êtes-vous toujours ensemble ?

    - C’est à cause de nos familles. Elles travaillent étroitement ensemble, ce divorce mettrait en difficulté plusieurs arrangements. Alors, ils font leur possible pour nous empêcher de divorcer et, pour que l’affaire ne s’ébruite pas, nous devons toujours vivre sous le même toit. Mais ne t’inquiète pas, nous sommes devenus des étrangers l’un pour l’autre et ce n’est qu’une question de temps avant que les dernières questions administratives soient résolues, avec l’accord de nos familles ou non. Je t’expliquerai tous les détails si tu veux, mais à un autre moment, ce qui compte maintenant est que tu comprennes qu’il n’y a plus rien entre cette femme et moi. C’est toi que j’aime, toi et toi seul.

    Ils divorcent, se répéta Roku. Takeshi n’aimait plus cette femme. C’était une erreur de parcours, comme cela pouvait arriver. Avait-il une raison de lui en vouloir pour une erreur du passé ? Non, sans doute pas. Mais il lui en voulait toujours de ne rien avoir dit à ce sujet.

    - Mais pourquoi m'avoir caché une chose pareille ?
    - C'est évident, non ? Je savais que ça te perturberait, je ne voulais pas t'inquiéter avec ça. Et puis, j'avais peur que le fait que je sois marié te fasse fuir, je ne voulais pas te perdre... Mais c'était idiot, tu risquais de t'en rendre compte à un moment où un autre, j'aurais dû te l'expliquer moi-même dès le début.
     
    Roku essuya les larmes qui perlaient, se laissant réconforter par ces paroles. Takeshi le serra dans ses bras.
     
    - S'il te plait, pardonne-moi.
    - Hm...
     
    Il se laissa emporter dans l'étreinte rassurante. Au fond, il se sentait heureux, car en croyant le perdre à cause de cette révélation, Takeshi avait montré plus que jamais à quel point il tenait à lui. Et maintenant, le plus âgé n'avait plus aucune raison de ne pas parler de son passé. Malgré qu’il se sentait blessé que Takeshi ne lui aie rien dit, il pouvait également comprendre qu’il ait hésité à lui en parler. Maintenant, il n’avait plus aucune raison de lui cacher son passé. Roku avait tant de questions à lui poser, mais pour l’instant, il se contentait de profiter des bras rassurants qu’il avait cru perdre.
     
    - Mais pourquoi avoir essayé de me joindre ? Finit par demander Takeshi.
    - Je suis parti.
     
    Alors qu'il avait finalement réussi à s'en débarrasser, les larmes lui revinrent aux yeux en pensant à son frère.
     
    - J'ai craqué et j'ai laissé Kyuu tout seul.
     
    Takeshi soupira longuement.
     
    - Monte dans la voiture.
     
    Roku obéit alors même que son portable se remit à vibrer. Tandis que Takeshi démarrait, il l'ouvrit, curieux. En plus de plusieurs appels manqués, Kyuu lui avait envoyé de nombreux messages. Il n'arrêtait pas de lui demander de revenir, de le supplier de ne pas faire de bêtise et - son coeur fit un bond dans sa poitrine en le lisant - s'excusait finalement. Lorsqu'il releva la tête, il reconnut sa propre rue.
     
    - Pourquoi... ?
    - Je pense qu'il est temps de régler cette histoire une fois pour toute.
     
    Il se gara à l'entrée et, sans attendre Roku, sortit de la voiture et se dirigea vers la maison des jumeaux. Le plus jeune sortit également en vitesse du véhicule, le rattrapant alors que Kyuu ouvrait la porte. Ce dernier n'eut même pas le temps de réagir que Takeshi le repoussa à l'intérieur.
     
    - Tu n'en as pas marre de faire ça ? Demanda-t-il sèchement à l'ainé des jumeaux.
    - Faire quoi ? Demanda ce dernier, essayant de paraître ferme alors qu'il était surtout troublé par sa présence inattendue et le retour de son petit frère.
    - Blesser Roku ! Encore combien de temps tu comptes le faire souffrir avant d'accepter le fait qu'il sorte avec moi ?!
    - Vous parlez sans savoir ! Je me suis déjà excusé par message. J'ai...

    Il regarda Roku pendant un instant et ce dernier sentit son coeur se serrer.

    - J'ai été aveuglé par la jalousie. Je ne voyais que vos mauvais côtés pour me convaincre que Roku était mieux avec moi. Mais c'est vous qu'il a choisi. Même si je ne pourrai jamais vous accepter, j'ai été trop maladroit avec Roku et au lieu de le raisonner, je lui ai donné des raisons de me détester. Je m'en veux tellement, je voudrais effacer tout ça...

    Takeshi ne savait visiblement pas comment il devait prendre ses paroles, mais c'était largement suffisant pour Roku qui se jeta dans ses bras.

    - Tu vas me laisser sortir avec lui alors ?
    - Oui.
    - Et tout redeviendra comme avant entre nous ?
    - Si... Si tu veux bien me pardonner.
    - Evidemment !

    Kyuu semblait sur le point de pleurer. Extrêmement soulagé, il vida une partie de ce qui lui pesait sur le cœur.

    - Je suis tellement désolé, reprit-il. De t’avoir nié. De t’avoir crié dessus. J’ai été tellement stupide. Je détestais ça tu sais, te laisser seul comme ça… Ce n’était pas du tout ce que je voulais. Je m’en veux tellement.

    - Je sais, Kyuu. Ne t’inquiète pas.

    A défaut de comprendre toutes ses réactions, Roku savait que son frère avait détesté cette situation autant que lui. Il savait qu’il s’en voulait réellement. Alors, le plus jeune ne pouvait lui en vouloir. Il était juste heureux que les choses allaient redevenir comme avant entre eux. Ils restèrent un bon moment dans les bras l'un de l'autre, profitant de la réconciliation de leur plus longue dispute à ce jour. C'est Takeshi qui finit par toussoter pour rappeler sa présence.

    - Je suis heureux pour toi, Roku. Je vais vous laisser entre frères maintenant.
    - D'accord, merci pour tout.
    - O-ouais, merci d'avoir ramené mon frère, lâcha Kyuu à la stupéfaction de tous.

    Il arracha un sourire à Takeshi qui finit par sortir de la maison. Kyuu gardait son petit frère contre lui, rassuré de pouvoir encore sentir sa présence, lui qui avait craint le perdre à jamais.

    - Quand tu es parti ce soir, j'ai eu tellement peur de te perdre. Je me suis rendu compte que je préférais encore souffrir près de toi que de ne plus jamais te voir.

    Roku le serra plus fort, s’en voulant que son frère en soit venu à avoir de telles pensées.

    - Je ne veux pas que tu souffres… C’est parce que tu crois que moi, je pourrais vivre sans toi ?
    - C'est l'impression que j'ai.

    Le cadet regretta de ne pas avoir réussi à rassurer son jumeau dès le début. Si il avait réussi à faire comprendre à son frère son envie d’élargir leur cercle de connaissance, et qu’il pouvait sortir avec quelqu’un sans que ça changeait quoique ce soit à leur relation fraternelle, cette dispute n’aurait jamais eu lieu… Takeshi disait d’attendre que Kyuu se remette en question et comprenne que ce changement était nécessaire. Mais ce n’était pas vrai. Il aurait dû lui expliquer clairement ce qu’il voulait. Parfois, on ne peut pas se faire comprendre si on n’explique pas ce que l’on ressent. Kyuu n’avait pas remarqué que la solitude lui pesait, tout comme lui n’avait pas compris sa peur qu’il le délaisse pour Takeshi. Ils avaient encore beaucoup de choses à se dire. Mais le plus urgent pour l’instant pour Roku était de corriger son frère.

    - C'est une fausse impression. Je savais que je pouvais sortir avec Takeshi sans que ça ne change quoique ce soit entre nous, c'est pour ça que je n'ai pas voulu céder. Mais si j'avais réellement dû choisir un de vous deux, je te choisirais sans hésitation, je ne peux pas vivre sans toi. Après tout, on est comme les moitiés l’un de l’autre, non ?
     
    Kyuu retint un sanglot. Il aurait voulut lui dire à quel point il l’aimait, à quel point il souffrait malgré ses paroles rassurantes de le voir aimer un autre, mais ce n’était pas normal, et il ne pouvait plus prendre le risque de le perdre. Alors, il lui sourit et à ce moment précis, Roku savait que tout était arrangé. Il était inutile qu’il lui parle du précédent mariage de Takeshi maintenant, cela l’inquiéterait pour rien. Tout allait être plus facile à présent, et rien ne pourrait gâcher son bonheur.

    Chapitre 7 >>


  • Commentaires

    1
    Dimanche 7 Mai à 20:22

    Un chapitre intéressant ! Et un peu spécial, mais pas dans le mauvais sens du terme !
    En fait, j'ai trouvé qu'il y avait quelques changements de rythme dans ce chapitre. Par exemple, quand Takeshi rejoint Roku, il parvient à le calmer, et puis il y a le passage avec Kyuu où la tension reprend le dessus. J'ai trouvé tout cela bien mené et bien géré. On reste très attentif à ce qu'il va se passer. 

    Je le dis toujours, mais je trouve que tu décris vraiment bien la psychologie des personnages. On comprend bien toutes leurs émotions, et tous les sentiments par lesquels ils passent. 

    On sent aussi que tu mets beaucoup d'énergie dans ta fiction, que ça te tient à cœur, et ça se ressent quand on te lit.

    Je pense que le dernier chapitre risque d'être riche en rebondissements, parce que je ne suis pas sûr que Takeshi puisse s'en sortir aussi facilement^^ (et puis, il faut bien qu'il se passe quelque chose dans ce dernier chapitre xD)

    Voilà, une fois de plus, je suis impatient de lire la suite, que ce soit pour cette fiction-là ou pour les autres !

    2
    Koyuki
    Mardi 22 Août à 19:50

    Salut, je reviens après un long moment reprendre ma lecture !

    Et je reprends avec un chapitre tout plein d'émotions ! La réconciliation entre les deux frères, quand Kyuu parvient enfin à mettre des mots sur ses sentiments, c'est vraiment beau et ça nous touche parce que c'est bien écrit. Dans le sens, pas surjoué mais vraiment réaliste !

    (je pensais qu'en bossant en maison d'édition et en commentant les manuscrits, je m'améliorerais pour mes commentaires mais ce n'est pas le cas on dirait, désolée ^^').

    En revanche, même si Takeshi semble jouer franc jeu avec Roku, j'avoue avoir encore du mal à le cerner. J'ai l'impression qu'il n'est pas totalement sincère, mais c'est peut-être l'impression qui est restée par rapport aux précédents chapitres donc on va bien voir !

    Ton style d'écriture me plait toujours autant, fluide et efficace donc bravo à toi car ce n'est pas toujours évident de rester constant à ce niveau là !

    Je m'en vais lire la suite de ce pas !

    (Et j'en profite pour répondre à ton commentaire mais oui je suis allée au Japon il y a quelques années et franchement, c'est vraiment un pays sublime, je suis bien d'accord !)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :