• Chapitre 7

    A la fin des cours, Kyuu et Roku sortirent en même temps de l'école à présent que l'ainé n'était plus en retenue. Mais ils ne rentrèrent pas ensemble pour autant. En effet, Takeshi attendait patiemment à la sortie l'arrivée de son petit-ami et l'embrassa dès qu'il le vit. Kyuu grimaça à cette vision mais ne dit rien. Ce genre de scénario allait se répéter souvent à présent. Même si il ne pouvait s'empêcher de détester Takeshi et que sa jalousie était aussi forte que jamais, le fait que Roku se comporte à nouveau normalement avec lui l'aidait beaucoup à prendre sur lui. Néanmoins, il se demandait si cette douleur qui enserrait son cœur lorsqu’il voyait son frère s’éloigner main dans la main avec son petit ami s’atténuerait un jour. Peut-être que lui aussi finirait par trouver la personne qui l’aiderait à combler ce nouveau vide en lui ?
     
    - Kyuu m'a proposé de ne pas rentrer tout de suite pour nous laisser la maison, avoua Roku maintenant qu’ils étaient seuls.
    - C'est gentil de sa part. On y va alors ?
    - Non, j'ai refusé.
    - Pourquoi ? S'étonna Takeshi. On aurait pu continuer là où on s'était arrêté...
    - Justement. J'ai promis à Kyuu que j'attendrai un mois comme convenu, et que je ne ferai rien pour t’aider en attendant. C'est la règle !
    - Ca ne m'enchante pas... Mais bon, si ça peut lui prouver quelque chose, et que c'est ce que toi tu veux...
     
    Roku rit un peu devant son air déçu et Takeshi lui ébouriffa les cheveux en retour. En fait, le cadet riait souvent en ce moment. Pourquoi se tracasser que personne dans sa classe ne l'aimait alors qu'il avait un petit-ami parfait ? Comment aurait-il pu être malheureux alors que dès que le rendez-vous se finissait, il retournait aux côtés de son jumeau adoré ?

    ***

    Roku courait sous la pluie, un parapluie à la main. Il était déjà tard, mais la pharmacie devait sûrement encore être ouverte. Kyuu était enrhumé et ils n'avaient plus de médicaments, alors il était sorti en catastrophe malgré que son frère ne voyait pas ce qu'il y avait d'urgent. C'est vrai qu’il ne s’agissait que d’un petit rhume, mais Roku ne voulait prendre aucun risque. Sur le chemin du retour, son petit sac de médicaments en main, il crut apercevoir Takeshi au loin. Il allait le saluer lorsqu'il se rendit compte qu'il n'était pas seul. Il n'avait jamais vu ce jeune garçon blond qui l'accompagnait. Takeshi lui ouvrit la porte d'un restaurant et le garçon entra avec lui. Maintenant qu'il avait vu ça, Roku mourrait de curiosité de savoir qui était cet adolescent. Il avait l'air aussi jeune que lui mais Takeshi ne lui avait jamais parlé d'autres garçons de son âge. Il se mit à hésiter. Il ne voulait pas devenir le petit-ami possessif qui ne supportait pas de voir son compagnon passer du temps avec d’autres personnes. Surtout que de son côté Takeshi le laissait passer encore énormément de temps avec son jumeau. Oui, il n’avait pas de raison d’être mal à l’aise. Demain, il glisserait innocemment dans la conversation qu’il l’avait vu entrer dans ce restaurant et demanderait simplement qui était la personne qu’il accompagnait. Il reprit sa route avec cette idée en tête. Mais il s’arrêta à nouveau.

    Et si il n’osait poser la question de peur d’être trop envahissant ? Il détestait agacer Takeshi en se montrant trop curieux sur sa vie personnelle. Il avait bien compris qu’il valait mieux attendre que ce soit le plus âgé qui entame ce genre de conversation. C’était un point un peu négatif de son caractère et il l’acceptait, mais tout de même, cela l’embêtait de ressasser ses questions sans oser les poser. Une autre idée lui vint alors à l’esprit. Il pourrait juste les espionner un peu pour avoir le coeur net, sans devoir confronter Takeshi à ce sujet. Oui, il avait envie de faire ça, il était trop curieux. Refermant son parapluie, il entra à son tour dans le restaurant. Se prenant pour un vrai espion, il alla s’asseoir discrètement à la table derrière celle de Takeshi. Il était parfaitement dissimulé par une plante donc il ne voyait rien, mais il entendait tout.
     
    - Je sais que tu m'en veux de t'avoir laissé sans nouvelles. J'en suis désolé, ma femme commençait à se douter de quelque chose et j'ai pris peur.
    - Je m'en doutais un peu, répondit le jeune garçon. Mais pourquoi prendre contact avec moi maintenant ? Tu as sûrement dû trouver un remplaçant depuis ce temps. Le sexe avec moi te manque tant que ça ? Ton copain actuel ne te satisfait pas ?

    Roku pesta contre ce petit prétentieux. Mais en même temps, savoir que Takeshi avait un ex masculin le choquait. Etait-il sorti avec ce garçon entre l'annonce du divorce et sa rencontre avec lui ?
     
    - Disons qu'il se fait désirer, et j'en ai marre d'attendre.
    - Puis-je prendre votre commande ?
     
    Roku sursauta et regarda le serveur qu’il n’avait pas vu arriver, les mots de Takeshi résonnant encore dans sa tête.
     
    - Je... Je n'ai pas encore choisi.
     
    A côté, le rire du jeune garçon se fit entendre.
     
    - Prenez votre temps.
    - M-merci.
     
    Alors que le serveur s'éloignait, il se remit à écouter la conversation qui se déroulait à côté.
     
    - Tu lui as fait croire que vous alliez divorcer ? Pourquoi ne pas lui avoir simplement dit que seul le sexe t’intéressait vu que ta femme ne te satisfait plus ? Ca a marché avec moi.
    - Il est trop prude. Il n'aurait jamais accepté de coucher avec moi si je ne sortais pas avec lui. Et puis, c'était marrant au début de jouer la comédie. Mais cet imbécile préfère "attendre un mois". Déjà que j’ai été déçu que son jumeau n’était pas aussi naïf que lui, ça aurait été tellement intéressant… Allez, je sais que tu n'as pas de copain en ce moment. Ca doit te manquer aussi.
     
    - Quelque chose ne va pas ?
     
    Le serveur était revenu, l’observant curieusement. Roku secoua la tête, les larmes ruisselant sur ses joues sans qu'il ne sache quand elles avaient commencé à couler.
     
    - Je suis désolé, je ne me sens pas bien, je vais rentrer.
    - Pas de problème, Monsieur.
     
    Ne souhaitant pas en entendre plus, Roku se leva et quitta le restaurant. Même si il ne pleuvait presque plus, il gardait le parapluie ouvert pour cacher ses larmes. Il en avait assez entendu. Peu importe ce que Takeshi dirait pour sa défense, il essayait clairement de coucher avec quelqu'un d'autre. Il l'avait traité d'imbécile. Il ne comptait pas divorcer. Ce n'était qu'un menteur qui arrangeait tout avec de belles paroles. Dire qu'il l'avait embrassé, avait fait des choses gênantes pour cet enfoiré... Et surtout, qu’il l'avait aimé de tout son coeur. Il ne savait pas trop comment il s'était retrouvé dans les bras de son frère après ça, mais il pleura toutes les larmes de son corps contre lui.
     
    - Roku ! Mais dis-moi ce qu'il se passe !
    - Tu avais raison. Tu avais raison depuis le début, sanglota-t-il. Il se foutait de moi. Il cherchait juste un jeune idiot pour l'entrainer dans son lit, et comme je résistais, il cherchait déjà ailleurs !
    - Quoi ?
    - Et il est marié ! Il s'en fout de moi, il faisait semblant juste pour coucher avec moi… Il voulait même coucher avec nous deux au début si j’ai bien compris mais toi… Toi, tu n’étais pas naïf... Oh, Kyuu, j'ai été tellement stupide...
     
    Il sentit son frère lui arracher le parapluie qu'il tenait toujours et il le laissa l'emmener dans leur chambre, s'asseyant l'un près de l'autre. Kyuu ne disait rien, le laissant pleurer dans ses bras en caressant de temps en temps ses cheveux ou son dos. Les paroles du cadet étaient désordonnées, mais l'ainé avait compris le principal.
     
    - Je vais le tuer, finit-il par déclarer.
     
    Il laissa son petit frère continuer de pleurer contre lui, bouillonnant de rage. Il aurait dû écouter son instinct depuis le début. Si il avait trouvé les mots justes pour convaincre Roku de se méfier, il n’aurait pas autant souffert ! Roku était trop naïf, c’était à lui de le protéger. Sur le moment, il se promit que plus jamais il ne laisserait un autre homme approcher son jumeau. Il s’allongea dans le lit, gardant son frère dans ses bras, le réconfortant du mieux qu’il pouvait. Epuisé, le plus jeune finit enfin par s’endormir. Lorsqu'il se réveilla le lendemain matin, Roku fut surpris de ne pas sentir la présence de son jumeau. Il était pourtant sûr de s'être endormi près de lui, dans son lit, dans ses bras. Les yeux encore rougis, il descendit prendre son petit déjeuner, mais Kyuu n'était nulle part dans la maison. Seul un mot sur la porte du frigo annonçait son absence et lui demandait de l’attendre. A son inquiétude s'ajoutait la tristesse et la douleur d'avoir accordé sa confiance à la mauvaise personne. Comment avait-il pu croire une seule seconde que quelqu'un pouvait s'intéresser à lui ? Seul son jumeau tenait à lui. Et il se promit qu'à présent, il n'y aurait plus que lui qui compterait à ses yeux.
     
    Kyuu revint en fin de matinée et la première chose qu'il fit fut de serrer son frère dans ses bras.
     
    - Excuse-moi, j'avais quelque chose d'important à faire. Je ne te quitterai plus maintenant.
     
    Même si la douleur était toujours présente, Roku savait qu'elle finirait par s'atténuer aux côtés de son jumeau. Kyuu tint sa parole et ne s'éloignait pas de lui, prêt à répondre à la moindre de ses envies. Au soir, ils regardaient le journal télévisé, Roku blottit contre son frère qui les avait entourés d'une couverture confortable. Dans leur petit cocon, le cadet sursauta lorsqu'un nom familier atteignit ses oreilles.
     
    "- Le corps sans vie de Takeshi Sato a été retrouvé ce matin dans sa maison. Takeshi a succombé à 17 coups de couteaux, un assassinat particulièrement violent. Sa femme, Tsumi Hina, la principale suspecte a été arrêtée ..."
     
    - Kyuu... Où étais-tu parti ce matin ? Demanda Roku de manière neutre.
    - J'ai recherché sa femme pour tout lui dire.
    - C'est tout ?
    - Est-ce que c'est important ?
     
    Roku regardait la journaliste qui changeait déjà de sujet, parlant des inondations survenues suite aux récentes pluies. C'était fini, la page sur la mort de ce misérable homme était déjà tournée.
     
    - Non, aucune importance.

     

    FIN

     

    Note de l’auteur :

    Cette histoire n’est pas l’histoire « officielle » de Genshine Kyuu et Roku. C’est une histoire que j’ai écrit en me basant sur le caractère que je leur ai imaginé. Ou une explication possible du caractère qu’ils ont développés par après. Mais ça ne reste pas officiel et vous pouvez faire des créations sur Kyuu et Roku sans prendre en compte l’existence d’un certain Takeshi. Peut-être avez-vous vos propres idées de scénario sur ce qui a pu arriver aux jumeaux pour expliquer pourquoi ils sont si proches et ont si peu confiance aux autres.

    Vous remarquerez que dans cette histoire, il y a beaucoup d’incompréhensions entre Kyuu et Roku. Peut-être parce qu’ils sont jumeaux et se comprenaient bien avant, ils ont du mal à s’expliquer ce qu’ils ressentent réellement. J’imagine que suite à cette histoire, ils se parleront beaucoup plus pour se comprendre.

    Les sentiments de Kyuu envers Roku sont également très confus. J’ai fait exprès de sous-entendre des sentiments amoureux, mais cela peut aussi être interprété comme une possessivité extrême. Il n’apprécie pas et il ne veut pas voir son jumeau passer du temps avec quelqu’un d’autre. Il en souffre d’ailleurs beaucoup, et lui-même se rend compte que ce n’est pas normal. J’ai particulièrement aimé le développement de Kyuu dans cette histoire. Il veut protéger son frère, et en même temps il se rend compte qu’il veut aussi protéger ses propres intérêts et se montre égoïste, alors il ne sait plus si il a le droit d’intervenir. Il blesse son jumeau parce qu’il se sent aussi blessé d’être mis sur le côté. Puis il regrette. Et il prend sur lui en continuant de souffrir. Il n’y a que dans le dernier chapitre qu’il évoque la possibilité que lui aussi tombe un jour amoureux de quelqu’un d’autre. Mais cette éventualité n’a pas le temps d’être explorée, et on devine qu’à la fin, son jumeau reste la seule personne qui compte à ses yeux.

    Roku est décrit comme naïf, et vous remarquerez qu’il l’est particulièrement à certains moments. Il aurait dû oser poser certaines questions à Takeshi, sur l’avancement de son divorce par exemple. Certains détails vous paraissent incroyables, comme le fait qu’il n’avait même pas son numéro de téléphone. Pour moi, Roku avait peur de perdre une personne qu’il aimait et qui l’aimait en retour (chose dont il n’avait pas l’habitude et qu’il recherchait désespérément, on pourrait parler longuement de l’isolement et du harcèlement à l’école, de l’absence parentale,...), il s’accrochait au moindre espoir et essayait d’oublier et de fermer les yeux sur les détails moins plaisants. Il n’a pas beaucoup confiance en lui, il a peur d’ennuyer ou de contrarier Takeshi. Si vous relisez attentivement, vous remarquerez que dès le début, c’est Takeshi qui mène la relation et décide de tout, et Roku n’ose jamais le contredire. Au moment où Roku commence enfin à s’imposer (dernier chapitre, où il demande à Takeshi d’attendre un mois), Takeshi commence alors à chercher ailleurs.

    Takeshi a été pour moi le plus difficile à décrire. Je voulais laisser planer le doute autour de lui, mais en même temps je devais laisser des indices sur ce qui allait se passer. Il est déçu lorsque Kyuu ne veut pas lui parler au restaurant, agacé lorsqu’il doit parler à Roku de sa femme (mais Roku pense se tromper et l’interprète comme de la tristesse), il fait ce qu’il veut de Roku tout en devant paraître le petit-ami idéal et compréhensif qui l’aide à prendre son indépendance par rapport à son frère… Vous ne le voyiez qu’avec les yeux des jumeaux donc deux points de vue opposés qui devaient vous faire douter, Kyuu qui ne lui laissait aucune chance, et Roku qui au contraire l’idéalisait. J’espère avoir réussi ce défi.

    J’espère également que les retournement de situation, et la fin, vous ont surpris. Etrange non, que Takeshi meure alors que Kyuu venait de jurer de le tuer ? Sa femme a été arrêtée, il est possible que Kyuu lui ait réellement tout dit et qu’elle se soit vengée. Mais même Roku a un petit doute. J’espère que vous aussi :p Vous ne le saurez jamais, c’est sans importance après tout.

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 18 Juin à 21:38

    Eh bien, quelle fin !
    J'aime particulièrement la fin ouverte, ça fait réfléchir, et puis c'est surprenant quoi. (Le seul hic, c'est que j'ai le sentiment, qu'en général, les gens n'aiment pas trop ça, du coup, je ne sais pas si ça sera bien reçu, mais j'espère que oui)

    Je me doutais qu'il devait encore se passer quelque chose, vu la fin du chapitre 6, mais je dois avouer que je ne m'attendais pas à cette fin-là.

    Je trouve quand dans tes fictions (dans celle-ci et même dans "la Princesse à l’Épée de Glace), tu décris particulièrement bien les sentiments de tes personnages. Je trouve que tu es vraiment douée pour ça ! On comprend bien ce que chacun ressent et tout est bien décrit. On ressent bien par quelles phases passent les personnages. Je ne sais pas si tu passes du temps à réfléchir à ça, ou si c'est naturel, mais ça fonctionne bien. Ici, on ressent bien toutes les épreuves "intérieures" que doit passer Roku, tout cela est rondement mené.

    Surtout que je trouve que c'est l'une des choses les plus difficiles quand on écrit^^

    Ce que j'apprécie aussi, c'est que cette histoire contribue à créer un véritable univers autour de tes jumeaux, ça apporte quelque chose en plus, même si ce n'est pas une histoire officielle. On sent que ça va plus loin que juste faire des chanteurs virtuels, ça concerne pas mal d'arts différents (ici, la littérature, mais aussi la musique ou le dessin)

    J'espère que tu continueras à écrire comme ça, parce que c'est un plaisir à lire. 

     

    2
    Koyuki
    Mardi 22 Août à 20:32

    Oh, je ne pensais pas que c'était le dernier chapitre ! Bon du coup, j'ai encore plus pris le temps de le lire pour bien profiter et ma foi, c'est une très bonne fin ! Voilà, maintenant que j'ai fait un début à peu près calmement je vais pouvoir me lâcher.

    I KNEW IT I KNEW IT JE LE SAVAIS SERIEUX CE TAKESHI ETAIT CLAIREMENT PAS NET QUEL ENFOIRE D'AVOIR TROMPE LE PAUVRE PETIT ROKU !!!!!!

    Bon voilà, je me calme à nouveau mais clairement, ton chapitre était tellement bien écrit que forcément on pète un câble. Tu as bien réussi à mener ta fin, on a vraiment douter jusqu'au bout concernant le personnage de Takeshi et cette révélation est vraiment bien emmenée. Même si on s'en doutait un peu, si on avait un soupçon, il y a quand même du suspense et c'est donc bien agréable.

    La fin nous laisse un côté mystérieux que j'ai particulièrement aimé. Kyuu ou la femme de Takeshi ? Non, on ne le saura jamais et comme dirait les jumeaux finalement, ça n'a pas d'importance, c'est très bien ainsi.

    J'ai beaucoup aimé retrouvé les deux jumeaux en tout cas, il y a une bonne synergie entre eux, ils sont à la fois différents et pourtant semblables. En tout cas, je les trouve super attachants et j'ai vraiment pris plaisir à les suivre au cours de cette histoire, donc je suis contente que ça se finisse bien pour eux !

    Les sentiments sont encore une fois bien mis en avant et c'était vraiment un récit super sympa, bravo pour tout le travail dessus !

    Bonne continuation pour la suite, j'espère te lire à nouveau ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :