• Chapitre 2

    Le lendemain fut pareil aux autres jours. Kyuu et Roku passèrent la journée à deux, isolés du reste de la classe. L'ainé semblait s'habituer à cette solitude, mais Roku continuait d'espérer que les choses s'améliorent. Si au moins le groupe de harceleurs de l'autre classe les laissaient un peu tranquilles... Heureusement, ou malheureusement dans un certain sens, ils furent ignorés toute la journée. A la fin des cours, le cadet accompagna à nouveau son frère à la salle de détention mais il ne tenta plus de rentrer avec lui. Kyuu ne semblait plus penser à l'inconnu, sans doute était-il persuadé que Roku ne le reverrait plus jamais. Lui-même commençait à y croire. L'homme avait peut-être trouvé des choses plus intéressantes à faire, ou avait tout simplement oublié. Sans doute attendrait-il une heure assis seul sur le banc. Il eut cependant très vite la réponse à sa question car l'inconnu l'attendait déjà bien calmement lorsqu'il arriva au point de rendez-vous. Toutes ses appréhensions s'envolèrent d'un coup et c'est heureux et le cœur léger qu'il alla s’asseoir en répondant à ses salutations.

    - Je me suis rendu compte que hier, nous n'avons parlé que de moi, dit Roku. Je ne connais même pas votre nom...
    - C'est vrai. Excuse-moi, je ne suis pas du genre à parler beaucoup de moi. Mais j'essayerai de faire des efforts, rajouta-t-il avec un sourire encourageant.

    Dans la conversation, Roku apprit donc qu'il s'appelait Takeshi et travaillait comme employé dans une agence d'assurances bien connue. Il était âgé de 30 ans, pourtant il trouvait qu'il faisait bien plus jeune. A part d'autres petits détails, comme le fait qu'il aimait le cinéma et les plats épicés, il n'en apprit pas autant que lui avait raconté la veille. Mais il appréciait l'effort et s'en contentait pour l'instant. Takeshi se montra aussi gentil et agréable que la veille, et Roku continuait de trouver qu'il était facile de discuter avec lui. Même sa façon de le regarder et de lui sourire lui réchauffait le cœur.
     
    - Tu sais, Roku, j'aime beaucoup passer du temps avec toi, avoua-t-il alors que le parc commençait à se vider.
    - Merci, j'aime bien passer du temps avec vous aussi, répondit-il en rougissant un peu.
     
    C'était vrai. Il adorait l'idée que quelqu'un d'autre que son frère l'apprécie et montre un intérêt envers lui. Cela lui fit remarquer plus que jamais à quel point il se sentait seul.
     
    - Tu es mignon, gentil et il y a quelque chose en toi qui m'attire beaucoup. C'est simple, depuis hier je ne pense plus qu'à toi.
    - Euh...
     
    Le jeune garçon fixa ses mains, anxieux. Ce n'était quand même pas une déclaration ? Son cœur se mit à battre plus vite à cette pensée. Mais non, c'était idiot et prétentieux de conclure ça.
     
    - Tu m'as dit que tu n'avais pas de petite amie, mais as-tu déjà pensé à l'éventualité de sortir avec un homme ?
     
    Y avait-il déjà pensé ? Oui, peut-être un peu. Mais tout le monde passait par ce genre de remise en question, non ? Cela ne voulait rien dire. Pourtant, il se sentait plus rouge que jamais. Il s'imaginait très bien aux côtés d'un homme protecteur, dans les bras duquel il pourrait se blottir à la moindre occasion. Cependant, vu sa popularité à l'école, il ne visait pas si haut et aurait été déjà bien content de simplement créer quelques liens d'amitié avant toute chose.
     
    - Je ne sais pas, arriva-t-il à balbutier.
    - Tu n'as pas envie d'essayer ?
     
    Ce n'était pas lui qui se faisait des films, c'était réellement une déclaration, n'est-ce pas ? Comme pour balayer tous les doutes, Takeshi se pencha vers lui. Ayant perdu l'usage de ses membres, le plus jeune se laissa faire.

    ***


     
    Tout semblait plus lumineux et joyeux, comme si ses soucis n’avaient à présent plus aucune importance. A chaque pas, Roku avait envie de sautiller. Il était heureux, tout simplement. Pourtant, arrivé devant sa maison, son enthousiasme descendit dangereusement. Kyuu avait encore dû rentrer sans lui, il n'allait pas être de bonne humeur. Surtout lorsqu'il lui avouera tout... Car oui, il ne pouvait rien cacher à son frère. De toute façon, il finirait très vite par être au courant, et ce serait pire si il le découvrait par lui-même. Un peu anxieux, le jeune garçon ouvrit la porte de chez lui. Comme il s'y était douté, Kyuu, les bras croisés en signe d’agacement, l'accueillit immédiatement.
     
    - Où tu étais ?
     
    Roku referma la porte, se sentant réellement coupable. Après tout, il avait dit qu'il le retrouverait devant l'école à présent.
     
    - Je suis désolé. J'étais avec Takeshi-san, je n'ai pas vu le temps passer.
    - Qui ça ?
    - Tu sais, l'homme de hier...
     
    Kyuu haussa un sourcil pendant que Roku déglutissait.
     
    - Qu'est-ce que tu faisais encore avec lui ?!
     
    Gagnant un peu de temps pour réfléchir à comment aborder le sujet, Roku le contourna et se dirigea vers le salon.
     
    - Tu sais, je vais... continuer à passer du temps avec lui, dit-il en s'asseyant dans le canapé. Même quand tu ne seras pas en retenue.
    - Je vois, râla Kyuu en s'asseyant également. Tu échanges quelques politesses avec lui et ça y est, c'est ton meilleur ami ?
    - En fait... Il... Il m'a demandé si je voulais sortir avec lui et... j'ai accepté.
     
    Roku ne s'était jamais rendu compte auparavant à quel point l'horloge qui pendait au mur du salon pouvait être bruyante. On n'entendait plus que son tic tac régulier, et peut-être son cœur qui battait plus fort dans sa poitrine. Kyuu avait la bouche entrouverte, attendant qu'il lui dise que c'était pour rire. Mais ça ne l'était pas. Plutôt que de se mettre en colère, l'ainé prit un air presque paternel, comme si il allait expliquer quelque chose d'évident à un petit enfant.
     
    - Roku, réfléchis deux minutes... Tu ne peux pas sortir avec quelqu'un que tu connais à peine...
    - C'est toi qui ne le connais pas ! On a déjà beaucoup discuté au parc. Il est très gentil, et sympa, et...
    - Ca ne veut rien dire, il peut faire semblant ! Le coupa Kyuu plus fermement. Tu ne peux pas connaître les vraies motivations de quelqu'un en si peu de temps.
    - Pourquoi il ferait semblant ?
    - C'est peut être juste un pervers qui cherchait une proie facile !

    Roku se sentit agacé. Pourquoi fallait-il toujours que son frère voie le mal partout ? Il prit mal également son insinuation sur sa naïveté. N’avait-il aucune confiance en lui ? Il avait juste fait connaissance avec quelqu’un au parc, ce n’était pas comme si il l’avait suivi dans une ruelle sombre en pleine nuit !

    - Je ne suis pas une proie facile !
    - Si, tu l'es ! Tu étais tout seul, un peu déprimé, il savait qu'en se montrant un peu sympa tu tomberais facilement dans ses bras !
     
    Même si il s'était attendu à ce genre de réactions, le plus jeune se sentait blessé.
     
    - Tu penses que je fais pitié ? Tu ne penses pas que quelqu'un puisse tomber amoureux de moi ?

    Voyant que ses propos lui avaient fait mal, le ton de l'ainé s'adoucit un peu.

    - Pas aussi vite ! Je suis sûr qu'il veut juste profiter de toi.
     - Tu es complètement parano, et je vais te le prouver ! Il m'a invité au restaurant demain soir, et je lui ai demandé si il voulait bien que tu viennes avec, car je savais que tu réagirais comme ça. Et il a accepté directement !
    - Ah, parce qu’en plus c'est un fanatique des plans à trois...
    - Hein ? Mais... Mais t'es... !
     
    Kyuu soupira et tapota la tête de son jumeau. L'air de rien, le fait qu'il puisse le rencontrer l'avait bien calmé, sans doute rassuré de ne pas être mis à l'écart.
     
    - Ok, ok. Je viendrai.
     
    La conversation paraissait close, Kyuu ne pouvant plus critiquer avant de pouvoir faire son propre avis le lendemain. Ce n'est que lorsqu'ils furent couchés chacun dans leur lit, la lumière déjà éteinte, que l'ainé relança brusquement le sujet.
     
    - Roku ?
    - Hm ? Marmonna-t-il, à moitié endormi.
    - Je viens de me rendre compte... Tu veux sortir avec un homme... Donc, tu es gay ?
    - On dirait bien... C'est la première fois que je ressens quelque chose comme ça en tout cas.
    - Il ne faut pas que les gens de l'école l'apprennent. Ils risqueraient de s'en prendre encore plus à toi.
    - Je sais. Je ferai attention.
    - Je serai toujours là pour te protéger de toute façon.
     
    Roku fut un peu ému. Au fond, Kyuu ne faisait que prendre soin de lui. Il s'énervait peut-être trop facilement, et il était parano, mais c'était parce qu'il ne voulait que son bien. Demain, lorsqu'il rencontrera Takeshi, il verra qu'il pourra avoir confiance en lui, et il ne s'énervera plus. Rassuré et plus serein, il se retourna, prêt à s'endormir.

    Kyuu, lui, prit plus de temps à s’endormir. Ses yeux fixaient un point dans l’obscurité, alors qu’il était perdu dans ses pensées. Bien sur, il savait qu’un jour, Roku risquait de tomber amoureux, voire qu’il sortirait avec quelqu’un. Mais il ne s’attendait pas à ce que ce soit si soudain. Il y avait quelques jours encore, il ne parlait à personne d’autre qu’à lui, alors il pensait ne pas avoir à s’inquiéter pour l’instant. Son estomac se noua à l’idée que son jumeau puisse commencer à passer plus de temps avec quelqu’un d’autre qu’avec lui. Une douleur qu’il ne connaissait pas lui serra le cœur. Il souffrait à l’idée que son petit frère puisse se blottir dans les bras d’un autre, lui tenir la main, lui montrer les sourires qu’il ne montrait d’ordinaire qu’à lui… Et pendant qu’ils se verraient, que devrait-il faire, lui ? Il se retrouverait plus seul que jamais… Il ressentit même un élan de colère envers son jumeau. Comment pouvait-il envisager de le délaisser ainsi ? Lui ne supporterait pas de le laisser seul délibérément ! Il soupira, évacuant au mieux sa colère. De toute façon, c’était trop soudain, cela cachait forcément quelque chose. Roku était juste trop naïf. Cette histoire ne durerait sûrement pas, et lorsque son frère s’en rendra compte, il sera là pour le réconforter, et tout redeviendra comme avant.

    Chapitre 3 >>


  • Commentaires

    1
    Lundi 23 Janvier à 21:30

    Je viens quand même  donner mon avis^^

    Déjà, j'ai trouvé que c'était encore bien écrit (comme toujours^^). Les émotions des personnages sont bien retranscrites. Par exemple, on ressent tout de suite l'attachement de Roku pour Takeshi-san, c'est expliqué simplement, mais  sans en faire trop. Je ne sais pas si je suis très  clair, mais j'aime bien la façon dont c'est tourné. Aussi la relation avec Kyuu, tout ça est bien raconté. Je trouve les réactions de Kyuu très intéressantes.

    J'ai aussi bien aimé la manière dont Roku fait son coming-out. Ça ne paraît pas forcé, c'est juste qu'il est amoureux^^. Même si je ne me sens pas concerné par la situation, c'est bien amené, ça ne paraît pas cliché, et c'est juste arrivé comme ça. J'aime bien cette manière de voir les choses. 

    C'est tout ce qui me passe par la tête pour l'instant, mais en tout cas, c'est un chapitre qui fait  réfléchir, et on a envie de découvrir la suite^^

    2
    Koyuki
    Mardi 7 Février à 21:18

    Hop, un deuxième chapitre dans la ligné du premier !

    On en apprend un peu plus sur Takeshi-san, même si pour l'instant, je n'ai pas d'avis sur lui. Je veux dire, on ne sait pas encore s'il est sincère ou s'il est simplement comme le dit Kyuu, donc je réserve mon jugement pour plus tard.

    La relation entre les jumeaux se complexifie et c'est super intéressant ! D'un côté, on a Roku qui découvre ses sentiments, j'adore la façon donc cela se fait. Ce n'est que mon avis, mais sa manière naïve me parait très réaliste par rapport à son personnage. Kyuu nous montre plus son côté jaloux, qui présente du bon comme du mauvais.

    La coupure du chapitre est faite au bon endroit pour nous donner envie de lire la suite ! Ce que je vais faire d'ailleurs !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :